Salut à toi, on se retrouve ici pour le deuxième débrief consacré au match entre la Colombie et le Japon !

On se retrouve donc pour cette confrontation entre d’un côté la Colombie emmenée par James Rodriguez et de l’autre le Japon emmené par Nagamoto. J’avais proposé pour ce match un résultat double Japon ou Match nul côté à 2,10 avec 1% de mise dans mon Club VIP. On voir tout de suite si ce pari était intéressant.

 

Points positifs sur le pari

Comme on pouvait s’y attendre et comme je l’avais dit dans un article publié le matin du match, la Colombie n’a pas réussi à faire le jeu avec un 4-2-3-1 de contre-attaque avec le quatuor (Irquierdo – Quintero – Cuadrado – Falcao) alors qu’elle aurait du faire le jeu et dominer face à une équipe japonaise qui finalement a eu la possession.

Autre point positif, la solidité et la cohérence de cette équipe du Japon dont j’avais également parlé. Il y a d’excellents joueurs dans cette équipe et ça ne m’étonne pas que Sakai de Marseille ou encore Kagawa, le meneur de jeu de Dortmund aient fait un très bon match.

(L’explosion de joie des japonais)

 

Points négatifs sur le Pari

Côté points négatifs qui auraient pu faire perdre le pari, c’est le grand match d’Ospina qui a fait beaucoup d’arrêts. Cela a fait partie de ma réflexion avant de proposer ce pari car il en a sauvé des belles malgré les deux buts encaissés par la Colombie.

Et enfin, il y avait de la qualité côté combien aussi malgré la défaite, mais ça n’a pas compensé le manque d’organisation de l’équipe.

(Le Japon s’impose malgré la grande performance de David Ospina)

Conclusion sur le pari : une Value-Bet ?

En conclusion, la côté était de 2,10, ce qui voulait dire qu’il fallait que la probabilité que le Japon ne perde pas soit supérieure à 50% et au vu des éléments que j’ai évoqués et du résultat, c’était clairement une Value-Bet.

Le Résultat dans le Club 

 

Japon ou Nul

2,10 / 1%

 

Le pari est passé avec un Retour sur Capital de 1,1% !

 

Je te souhaite tout plein de réussite pour la suite !

 

A bientôt,

 

Vittorio Parieur Pro